Pendant plusieurs années, j'ai travaillé dans une équipe QA (Quality Assurance), où mon rôle était de trouver les causes et de corriger les bugs que d'autres équipes avaient faits: il y avait les développeurs qui implémentaient les fonctionnalités, les testeurs / bêta-testeurs, et mon équipe qui prenait en charge les bugs un peu retords. J'avoue avoir eu des fois beaucoup de mal à reproduire certains bugs.

J'ai appris par expérience que certains bugs pouvaient apparaitre seulement dans des cas de tests et ne se seraient jamais reproduits dans une utilisation normale, d'autres n'apparaissent plus lorsqu'on tente de les observer. C'est là, la différence entre les Bohr bugs, Schrödinbugs, Heisenbugs, et Mandelbugs. Toutes ses catégories de bugs tirent leurs noms de physiciens. Voici les différences fondamentales :